Bibi et Lulue en Afrique : pour répandre leur bonheur

Bibi et Lulue en Afrique : pour répandre leur bonheur

Là-bas elles offriront à leur tour des ateliers aux jeunes de la rue et aux femmes prostituées. Le but de ces rencontres : donner confiance aux participants, laisser sortir leur créativité et leur permettre d’aller au bout d’eux-mêmes.

La clown vétérane Lucie Cormier et la recrue, Brigitte Charpentier (Bibi pour les intimes), se préparent à un voyage en Afrique avec Clowns Sans Frontières (CSF) afin de participer au festival de danse Souar Souar.

 Brigitte Charpentier (alias Victoria Ville) et Lucie Cormier (Lulue Berlue) se préparent à aller au Tchad pour le festival de danse Souar Souar.

©Photo TC Media

C’est au Tchad, plus précisément à N’Djaména, qu’a lieu ce festival en décembre prochain. Et si Lucie fait partie de Clowns Sans Frontières depuis 2008 et qu’elle en sera à sa troisième mission avec cet organisme (après la Polynésie Française et Haïti), pour Brigitte, il s’agit d’une première. «Quand on m’a offert d’aller au Tchad, je ne voulais pas y aller seule», raconte Lucie (alias Lulue Berlue). Et c’est tout naturellement qu’elle a offert à Brigitte (Victoria Ville) de l’accompagner.

Il faut dire que depuis que les deux clowns se sont rencontrées, à Noël à l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska pour égayer les enfants, elles ont tout de suite voulu travailler ensemble. Ce projet au Tchad est donc une première collaboration entre les deux, qui devrait d’ailleurs avoir des suites, du moins elles l’espèrent. Elles seront parties cinq semaines en tout, étant invitées à Paris au préalable pour préparer leurs interventions africaines.

Brigitte part le 26 octobre et suivra une formation avec la Royal Clown Company puis Lucie la rejoindra pour un atelier commun intitulé «Clown et musique». Elles sont aussi attendues à Nîmes pour une rencontre de clown avant de s’envoler pour l’Afrique.

Là-bas elles offriront à leur tour des ateliers aux jeunes de la rue et aux femmes prostituées. Le but de ces rencontres : donner confiance aux participants, laisser sortir leur créativité et leur permettre d’aller au bout d’eux-mêmes.

Parce que Victoria Ville et Lulue Berlue ne sont pas des clowns qui font des sculptures de ballon ou animent des fêtes d’enfants. Elles se sont donné une mission sociale avec leur art circassien : sensibiliser et aider.

Quant au festival en tant que tel, elles auront la mission, avec Clowns Sans Frontières, de faire des entrées clownesques pour les artistes de la scène, bref d’être un filet pour les performeurs de Souar Souar… D’autres interventions pourront s’ajouter.

Les deux femmes ont chacune leurs forces. Pour Brigitte, c’est l’improvisation alors que Lucie est plus familière avec les ateliers du genre «Découvrir le clown en soi». «J’aime le jeu, mais pas toute seule», ajoute-t-elle. C’est pourquoi la rencontre avec Brigitte, il y a quelques mois, est arrivée à point. «Il y a une synchronicité qui nous fait dire qu’il va se passer quelque chose de magique là-bas», croient-elles.

En même temps, elles se font ambassadrices de l’organisme Clowns Sans Frontières qui est en campagne de visibilité et de financement. «On cherche des gens d’affaires qui croient en l’aspect social du clown et sont prêts à aider», ajoutent-elles. Et en plus, elles assument une bonne partie des coûts reliés à leur voyage en Afrique. Le but n’est pas d’aller là-bas pour donner un spectacle, mais bien de faire vivre leur clown dans un milieu difficile.

Le Tchad étant un pays francophone, les deux dames n’auront pas trop de difficulté linguistique. Elles sont un peu craintives d’aller dans ce pays d’Afrique, mais seront bien entourées, encadrées. Elles sont à préparer leur séjour avec les vaccins et tout ce qui s’y rattache. Malgré une légère insécurité (le gouvernement du Canada suggère d’éviter tout voyage non essentiel dans le pays), elles sont enthousiastes. «Je vais faire le plein de vérité. Je vais donner, mais je suis sûre que je vais recevoir aussi. C’est pour moi le temps de partager», estime Brigitte.

 

Les deux sont convaincues qu’il s’agira d’une expérience de vie incroyable avec des rencontres qui le seront tout autant. Victoria Ville et Lulue Berlue feront la promotion du rire, du plaisir de donner et de la joie.

http://www.lanouvelle.net/culture/2017/10/16/bibi-et-lulue-en-afrique—pour-repandre-leur-bonheur.html

By |2017-10-27T18:40:59+00:00octobre 17th, 2017|Clowns Sans Frontières|0 Comments

About the Author: