Projets

Projets2019-10-29T13:48:04+00:00

Haïti

Crédit Photo : Katel Le Fustec

Depuis 2014, Clowns Sans Frontières intervient régulièrement en Haïti en organisant des activités de formation, de création et de sensibilisation, à travers les arts, visant les jeunes  évoluant dans les quartiers précaires du pays. Des démarches d’accompagnement sont aussi organisées dans un esprit de réciprocité. Des liens durables se sont tissés avec des artistes et de nombreux partenaires. De cela s’est découlé un accompagnement artistique, logistique et administratif auprès d’une jeune troupe multidisciplinaire, la première génération de cirque en Haïti.

La situation des enfants en Haïti

En Haïti, des enfants des rues sont incarcérés, privés de leur droit et liberté, et la présence d’enfants RESTAVEK (enfants esclaves / en domesticités) est un sujet tabou et bien encré dans les maisons. Plus de 57% de la population haïtienne à moins de 24 ans et le pays n’offre aucune perspective éducative, sociale, économique et d’avancement pour cette jeunesse désabusée. Le manque de normes, de valeurs, l’intolérance, le mépris à l’égard des femmes cause des violences dans tout le pays. On a même vu des viols collectifs.

Partenaires logistiques : Terre des Hommes, CERMICOL Prison Pour Mineurs, Prison pour filles mineures, ProDev, ÉNARTS

Partenaires financiers : Ces activités sont rendues possibles grâce à la collaboration du Fonds Canadien d’initiatives locales et du Ministère des Relations internationales et de la Francophonie (Québec)

 

Sénégal

En 2019 Clowns Sans Frontières orchestre un premier projet au Sénégal.

Les objectifs sont : Renforcer et diversifier la durabilité des partenariats (social, culturel, éducatif et entreprises privées) avec les artistes ; Encourager les mises en réseau et l’accès à la culture; Transmettre des outils artistiques aux artistes et éducateurs ; Valoriser la réciprocité et la mobilité des travailleurs culturels et promouvoir les deux sociétés.

La situation des enfants au Sénégal

À travers tout le Sénégal, selon HUMAN RIGHTS WATCH la mendicité des enfants est une préoccupation majeure et estime à 50 000 le nombre d’enfants vivant dans des pensionnats coraniques traditionnels (daaras) forcés par leurs maîtres coraniques (marabouts), à mendier chaque jour leur quota d’argent, de riz ou de sucre. Les enfants de ces daaras sont souvent battus, enchaînés et soumis à d’autres formes d’abus physiques ou psychologiques qui relèvent de traitements inhumains et dégradants. Ce phénomène qui touche toute l’Afrique de l’Ouest est lucratif et près de 8 millions de dollars sont récoltés par les 30 000 enfants talibés de la région de Dakar chaque année. À cela, s’ajoute les violences physiques et sexuelles chez les filles de moins de 15 ans, 1 sur 7 a subi une excision selon UNICEF.

Partenaires logistiques : MobiCiné Sénégal, SenCirk, Empire des enfants, Institut Français Saint-Louis

Partenaires financiers : Ministère des Relations internationales et de la Francophonie (Québec)

 

Communautés autochtones du Canada

 

Crédit Photo : Julien Bauby

Depuis 2005, Clowns Sans Frontières va à la rencontre des communautés autochtones, notamment dans les Territoires du Nord-Ouest, au Nunavik et à Kitcisakik. Dans plusieurs communautés autochtones du Québec, des problèmes d’ordre social sont présents dont l’alcoolisme, la toxicomanie et la violence. Clowns Sans Frontières se rend dans ces communautés pour proposer des outils d’expression et ainsi favoriser l’épanouissement par des prestations clownesques participatives. Les artistes offrent également des ateliers portant sur le thème du cirque pour transmettre de nouveaux outils de travail aux éducateurs et créer des beaux moments d’échanges intergénérationnels.

 

Montréal

 

 

Crédit Photo : Katel Le Fustec

La première édition du camp de jour Nez à Nez avec Montréal de Clowns Sans Frontières a lieu à l’été 2018 dans l’arrondissement Ville-Marie. L’objectif est d’offrir des activités artistiques, culturelles et de loisirs à des jeunes issus de l’immigration et de milieux socio-économiques précaires. Accompagnés d’artistes québécois et internationaux, provenant notamment d’Haïti, de la République démocratique du Congo et de l’Autriche, les jeunes découvrent la richesse de la diversité culturelle de Montréal en participant à de nombreuses activités alliant les techniques de cirque, la danse et le théâtre. Le projet inclut également un parcours à énigmes, créé par Montréal À La Loupe, pour découvrir Montréal à travers les statues et l’art urbain de la métropole. L’idée derrière cet événement rassembleur est de mieux connaître l’autre pour permettre le dialogue interculturel.

Partenaires logistiques : Centre récréatif Milton Parc, Centre d’Entraide et de Ralliement Familial, TOHU, Montréal à la loupe

Partenaires financiers : Fondation Télus, Caisses Desjardins

 

La TOHU présente l’exposition de photographies « Autour du monde, sourire aux lèvres» du 15 septembre au 31 août 2020

Crédit Photo : Katel Le Fustec

L’exposition met en lumière le droit à l’enfance sur des populations marginalisées et rend honneur aux volontaires qui se sont rendus sur le terrain avec l’association artistique et humanitaire.

Une série de magnifiques photos d’ici et d’ailleurs issues des diverses missions de Clowns Sans Frontières, qui vous émouvra à coup sûr, est accompagnée des textes de l’écrivain et mélomane Stanley Péan et d’un parcours sonore créé par Audiotopie.